Tout savoir sur le nouveau chèque psy

Depuis le 1er février 2021, un dispositif accompagne les étudiants qui ont besoin d’aide psychologique.

L’objectif est d’aider ceux qui ont besoin à parler, dans un contexte peu évident où les étudiants passent le plus clair de leur temps chez eux.

Alors, comment fonctionne-t-il ? On vous explique tout.

 

Un dispositif annoncé par le Président Macron

À l’occasion d’une rencontre avec des étudiants à l’Université Paris-Saclay en Janvier dernier, le Président Emmanuel Macron a annoncé l’apparition du « chèque psy » pour ceux qui ont en besoin.

 

Le dispositif s’adresse à l’ensemble des étudiants, notamment les non boursiers et ceux qui suivent un cursus non reconnu par le Gouvernement.

 

Présenté par le chef de l’État comme un chèque d’accompagnement psychologique, il doit permettre aux étudiants de se libérer et de prendre la parole. Il leur offre la possibilité d’exprimer un mal-être qui peut toucher toute une génération en raison de la crise sanitaire et l’absence de liens sociaux qui en découle.

Comment bénéficier du chèque psy ?

Pour bénéficier du chèque psy, « il faut commencer par aller voir un médecin généraliste », a indiqué la Ministre de l’Enseignement Frédérique Vidal, à l’occasion d’une interview accordée à BFM TV.

 

Avant de préciser : « On choisit un psychologue pour bénéficier d’un accompagnement dans le cadre de séances de 45 minutes ». Le bon permet ainsi d’accéder à 3 séances offertes et ne peut être destiné à d’autres usages. Il n’y aura ainsi aucun frais à avancer pour l’étudiant puisque l’ensemble du parcours de soin sera pris en charge.

 

Pour faire valoir le chèque psy, vous devrez consulter un psychologue ayant choisi de participer à ce programme d’accompagnement. La plateforme santepsy.etudiant.gouv permet d’accéder à la liste des professionnels de santé partenaires situés à proximité du domicile de l’étudiant.

 

Si ces démarches peuvent être réalisées en autonomie par l’étudiant, l’un de ses proches peut également se manifester à sa place pour l’aider dans le cadre de son parcours de soin.

 

Un dispositif qui s’ajoute à d’autres prises en faveur des étudiants

La mise en place du chèque psy s’ajoute à d’autres mesures prises ces dernières semaines pour soutenir les étudiants. Parmi elles, la mise en place du ticket U à 1 € ou encore la possibilité de retourner en présentiel, dans le respect d’une jauge à 20 %.

 

Le secteur privé se mobilise également puisque des paniers-repas à prix préférentiels sont régulièrement proposés par les enseignes de grande distribution aux étudiants.

Tu as aimé ? N’hésites pas à partager :

5 / 5. 1

Autres sujet qui pourraient vous intéresser :