Vœux en attente sur Parcoursup : armez-vous de patience !

Certains étudiants ont toujours leurs vœux en attente sur Parcoursup et commencent à se décourager. Pourtant le processus suit son cours et il convient de rester patient.
Alors, comment garder le moral et atteindre ses objectifs pour l’an prochain ?
On vous explique tout !

Parcoursup : un processus logique

Depuis l’ouverture de la phase d’admission le 19 mai dernier, 150.000 candidats attendent toujours un retour favorable pour leur cursus. Le moment n’est pas propice à la sérénité mais il convient toutefois de rester lucide et de se rappeler certains indicateurs.

En effet, la phase d’admission n’en est qu’à mi-chemin puisqu’elle restera encore ouverte jusqu’au 17 juillet 2020. De nombreux mouvements devraient intervenir dans les différentes listes d’attente. La date du 1er juillet est notamment à retenir. C’est là où de nombreux élèves devraient se désister de certaines listes à la suite des résultats du bac.

À vous de vous adapter !

Si le processus de Parcoursup suit son cours, mettez également toutes les chances de votre côté. Par exemple, faites le tri et désistez-vous des formations que vous ne souhaitez pas réellement rejoindre. Quittez aussi les listes où vous avez trop de retard pour pouvoir prétendre à une accession au cursus.

Une bonne idée pour avoir un point de repère est de regarder la position du dernier admis de la liste d’attente de l’an passée. Vous pouvez aussi prendre conseil auprès de vos enseignants, habitués à cette procédure chaque année. Dans tous les cas, gardez-vous des plans b, qui correspondent à des formations dans lesquelles vous vous voyez tout aussi bien aller en cas d’échec de votre premier choix.

Les solutions pour les plus indécis

Si vous n’avez aucune certitude par rapport à vos envies pour l’année prochaine, plusieurs options s’offrent à vous. D’abord, le conseiller d’orientation peut vous aiguiller sur des choix intéressant en fonction de votre profil. Si vous n’êtes vraiment pas sûrs de vous, vous pouvez aussi faire une année de pause dans vos études.

L’année de césure peut par exemple vous aider à prendre du recul et ainsi revenir plus fort l’an prochain. Attention tout de même car cette option est risquée et peut vous démotiver à reprendre vos études par la suite.
Tu as aimé ? N’hésites pas à partager :

5 / 5. 1

Autres sujet qui pourraient vous intéresser :